Share Button

…Avec cette série, Marc Wasterlain continue son rôle de passeur. C’est une drôle d’œuvre, que ces Pixels. Tout est dit dans le nom de nos héros : la sémantique est résolument actuelle et connotée informatique (jusqu’au chat prénommé Arobase : trop mignon, ce minou !) et le contexte (héros sympatoches, groupe musical, fast food, ordinateur) parlera furieusement au jeune lectorat.

les-pixels-en-voiture
Mais – et c’est là où ça devient intéressant – Marc Wasterlain immerge tous ces éléments dans une structure très classique, presque archétypale du récit d’aventure. Tout est là.

Chez Marc Wasterlain, on croise toujours des inventions poétiques et drôles.

Le coup du sort et l’aventure, le mythe des grands espaces, les dangers exotiques, l’animal de compagnie fétiche, les méchants, la mascotte, la fantaisie, les coups de théâtre, les pièges et la victoire des héros, car il y a les héros, bien sûr ! Là aussi, Marc Wasterlain a trouvé un équilibre parfait entre les deux copains et la fille, sous-entendant un possible mélo : Arno (le petit rouquin impétueux), Kevin (le gentil skate-boarder) et Zebra (la jolie blonde pétillante).

Cecil McKinley, BDZoom

pixels-page-de garde bleu

pixels-pages-de-garde-2

Pixels, les pages de garde – Marc Wasterlain

les-pixels-en-skate-2Zebra, Arno et Kevin… Les Pixels de Marc Wasterlain en skate !

51-chasseurs-de-monstres 52-les-pixels-et-les-robots
53-les-pixels-et-les-mini-dinosaures 54-les-pixels-et-les-4-pandas

Sauf spécification particulière, tous les dessins reproduits sur ce site sont copyright Marc Wasterlain