Share Button
Titre :  Karabouilla
Série :  Docteur Poche (N°3)
Dessinateur :  Wasterlain Marc
Scénariste :  Wasterlain Marc
Année :  1980
Editeur :  Dupuis

Notes :
Paru en avril, album cartonné couleur de 48 pages.
ISBN : 2-8001-0694-8


09-karabouilla

Karabouilla », un récit de 12 planches qui a marqué toute une génération de lecteurs de Spirou…
C’était la première fois que dans les pages de ce journal, un héros « positif » décédait.

Résumé :
Ce troisième volume du docteur Poche rassemble en fait deux histoires flashbacks : la première « Karabouilla » qui fait 12 pages et la seconde « les belles vacances » une trentaine.
Il s’agit en fait d’un retour en arrière dans la vie du docteur. Michel Poche nous raconte son enfance et son adolescence auprès de son frère de lait Robert noir de peau et de son premier amour Thi Hué la petite Vietnamienne.

Il découvre alors le racisme, l’amour, la tristesse

Il découvre alors le racisme, l’amour, la tristesse. Cela conduira à un drame épouvantable, une sorte de fêlure dans la vie du docteur.
Ce récit marque par sa qualité émotionnelle, chose rare dans la bande dessinée belge de l’époque plus habituée aux happy end. C’est beau et très bien rythmé.
La deuxième histoire « les belles vacances » évocaque des vacances au bord de la mer en Bretagne, l’occasion de découvrir la vie d’un camping, l’amitié, la sauvegarde des  oiseaux et la pollution pétrolière… (Cette histoire a été écrite en pleine période de l’Amoco Cadiz et de la terrible marée noire sur les côtes bretonnes).

wasterlain-docteur-poche-les-belles-vacances
La page 21 des Belles Vacances !

marc-wasterlain-karabouilla-docteur-poche


 MARC Wasterlain nous parle de KARABOUILLA

Karabouilla était le nom d’un bonbon noir, de sucre fondu, que vendait un commerçant africain sur les marchés. Je l’ai connu enfant et, des années plus tard…un soir de Noël, dans un bistrot d’Ixelles, est entré un vieux monsieur noir, couvert de neige, avec deux grosses valises. C’est monsieur Karabouilla, je le reconnais tout de suite et lui offre un vin chaud. « De quel pays venez-vous, Monsieur ? » La réponse me sidère : « D’je siiis de Liiièdge, saize, valet ! » …
Traduction pour les non-Wallons :
« Je suis de Liège, tu sais, mon gars ! ».

Et un grand rire avant de me raconter que ses parents, domestiques congolais, avaient suivi à Liège leur patron, ex-fonctionnaire du Congo belge. Il était donc né là, et Belge comme moi ! Jeune orphelin, pour gagner sa vie, cet homme plein de ressources avait vendu ses «karabouillas» faits mains sur tous les marchés du royaume…

On n’invente jamais rien…

Voir votre Quatrième de Couv’ 3


HOMMAGE à KARABOUILLA

Dominique Meyer est un philosophe du graphisme. Sous le pseudonyme de Bearboz, il produit d’étonnants dessins de presse, des affiches, des pochettes de cd piratées, des bd, … Il illustre aussi de courtes pages sur divers sujets d’actualité, dont celle qui aurait dû annoncer, dans le journal Spirou n°3652, une nouvelle publication de Karabouilla, l’histoire complète du Docteur Poche. Le projet de Dominique fut accepté par le rédacteur en chef de l’époque, Olivier Van Vaerenbergh, mais malheureusement refusé par son successeur, Frédéric Nifle.

C’est au festival d’Illzach (Alsace) que j’ai rencontré récemment ce jeune auteur. Quelque peu timide, il est venu m’expliquer sa mésaventure que j’ignorais. Comme j’aime beaucoup la page qu’il m’a présentée, je lui ai proposé de la publier dans notre revue en lui demandant d’expliquer le pourquoi et le comment à nos affiliés.

Avec délicatesse, Bearboz introduisait pourtant si bien la publication de Karabouilla qui a marqué toute une génération de lecteurs de Spirou, comme il le rappelle si bien ci-dessous. On vous invite aussi à visiter son blog : bearboz.over-blog.com

Marc Wasterlain

Info parue dans votre Quatrième de Couv’ 13

hommage-karabouilla

4e de couverture 1980

4-plat-type-3

Les planches de Karabouilla ont été publiées
dans le Journal de Spirou (n°2043, du 9 juin 1977)
Les Belles Vacances commencent dans le n°2149 du 21 juin 1979
jusqu’au n°2163 du 27septembre 1979.

 Sauf spécification particulière, tous les dessins reproduits sur ce site sont copyright Marc Wasterlain