Share Button

Vers 1972-1973, Marc Wasterlain crée Bob Moon et Titania, alors qu’il travaillait encore pour Peyo,..

« Depuis un moment, Peyo nous disait qu’il fallait nous trouver du travail à l’extérieur. Il avait trop d’affaires à gérer. Il y avait aussi des propositions de films… Il avait été malade une fois de plus… Pour Walthéry, pas de problème car il avait déjà son projet de Natacha chez Dupuis. Moi, j’avais fait quelques tentatives auprès de Martens, mais ça n’allait pas.

On préférait une page de Schtroumpfs plutôt que celle d’un petit débutant.

La seule solution était que j’aille dans un autre journal. Et donc, alors que je n’étais encore qu’un dessinateur débutant, j’ai été présenté à Greg, le grand responsable de Tintin, par Yvan Delporte qui, lui, n’était autre que l’ex-rédacteur en chef du journal Spirou.
Tu te doutes bien de l’amusement qu’a dû alors éprouver Greg. Le célèbre créateur d’Achille Talon a bien voulu me donner la chance d’être publié dans son journal.

bob-moon-titania-tintin

Il a aussi certainement vu l’occasion de piquer un collaborateur à son cher collègue Peyo. Les dessinateurs, à cette époque, c’était comme ça (rires).

C’est à Yvan Delporte qu’on doit le nom de « Titania » !

Au début, Yvan m’a aidé à tout mettre en route. Il a étoffé mon premier scénario. D’ailleurs, c’est à lui qu’on doit le nom de Titania. Puis, rapidement, j’ai vu ce qu’il me fallait faire.
Les trucs que Delporte me proposait ne me convenaient pas. Il ne s’en est pas formalisé et il n’y a eu aucun problème entre nous deux. Il m’a dit que je n’avais plus qu’à poursuivre tout seul, ce que j’ai donc fait. J’avais quand même pas mal d’idées. Greg m’aimait bien. Il m’a un peu poussé à imaginer un second récit avec Bob Moon et Titania, mais ce n’était pas encore vraiment au point. Il sentait toutefois que j’étais capable de raconter des histoires. »

bob-moon-titania-mars
01-la-planete-des-clowns-n

02-une-base-sur-la-lune 03-en-avant-mars

Sauf spécification particulière, tous les dessins reproduits sur ce site sont copyright Marc Wasterlain